we-cannot-wait-another-year_header

Suite aux récents événements où des immeubles patrimoniaux ont été détruits par le feu à Montréal, nous sommes préoccupés par le sort réservé à notre Théâtre Empress de la rue Sherbrooke O. qui depuis trop longtemps est inoccupé. Il a été démontré que ces immeubles abandonnés sont trop souvent investi par des squatteurs sans scrupules qui causent l’irréparable.

Notre organisme développe un projet de revitalisation de l’immeuble et propose un plan durable qui profitera à tous les citoyens et commerçants du quartier.

Quoique jamais très loin du but, nous n’avons pas réussi à satisfaire l’entente initiale avec l’arrondissement qui était de rassembler 100% du financement afin de permettre à Fondation Théâtre Empress d’être propriétaire de l’immeuble et d’enfin commencer les travaux (exigence jugée irréaliste par les experts consultés).

Pendant ce temps…

  • L’immeuble continue de se dégrader de jour en jour;
  • Les coûts associés à la rénovation et à la restauration augmentent;
  • Plusieurs de nos élus jugent la situation non prioritaire.

Il est important de connaître les intentions de nos élus de l’arrondissement face à l’avenir du Théâtre Empress.

Maintenant, et plus que jamais, nous avons besoin d’aborder la manière dont les représentants et les élus de l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce vont faire connaître leurs intentions pour le futur du Théâtre Empress. La Fondation aimerait que les discussions reprennent dès que possible afin d’envisager signer un nouvel accord en février 2017, pour assurer que les efforts entrepris depuis plus de deux ans ne soient pas vains et que nous continuions ensemble à sauver l’Empress de son destin peu enviable.  

Si vous voulez protéger l’Empress, dites à M. Copeman, maire d’arrondissement, que son équipe a la responsabilité de préserver nos immeubles patrimoniaux et que l’Empress ne peut plus rester cette ruine plus longtemps.

Agissez dès maintenant

Les Citoyens sont aussi incités à visiter nos différentes pages de notre organisation sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) et de nous aider à continuer la conversation sur ses enjeux auprès de nos élus locaux en utilisant le mot-clic #NotrePatrimoineNDG .