heritage-buildings-empress_pr

La Fondation du Théâtre Empress appelle les résidents de NDG à écrire aux élus

Montréal, 22 décembre 2016 – La Fondation du Théâtre Empress lance un appel aux citoyens de NDG d’écrire aux élus municipaux pour nous aider à sauver le bâtiment abandonné. La campagne vise à encourager le conseil d’arrondissement afin qu’il signe une nouvelle entente pour la revitalisation du bâtiment.

En 2012, le Cinéma NDG (organisation affiliée à la Fondation du Théâtre Empress) s’était fait alloué la permission sous conditions de la part de l’arrondissement pour rénover le bâtiment, en restituant son rôle de cinéma de quartier et en y implantant un projet de revitalisation dans un secteur qui en a bien besoin. À la fin de 2015, le groupe derrière la Fondation avait réussi à réunir plus de 75% des 12 millions $ nécessaires pour rénover ce monument de NDG. Ils ont également obtenu les contrats avec les compagnies de rénovation. Enfin, ils ont bâti un plan solide avec une structure de gouvernance et ont démontré un engagement et une capacité à planifier ce projet en finissant par elles-mêmes ses opérations.  

Malgré ses accomplissements, l’arrondissement insiste sur le fait que la Fondation doit rassembler plus des fonds nécessaires au financement du projet pour leur transférer la totalité de la propriété. C’est la condition principale de leur autorisation “conditionnelle”. “Nous devons être prudents de ne pas leur donner un avantage que nous ne donnerions pas aux citoyens” dit le directeur de l’arrondissement Stéphane Plante.

Mais, ceci est contraire aux pratiques normales qui ont lieu en développement de projet immobilier selon Georges Coulombe: “Normalement, 70% du financement a besoin d’être bouclé pour débuter la construction, permettant ainsi au projet de générer de l’intérêt pour aller chercher le reste du financement.”

“La Ville a mis notre projet dans une impasse” dit la Directrice générale de la Fondation, Elaine Ethier. “Les banques ne veulent pas nous accorder des prêts si ne nous sommes pas propriétaires uniques de la bâtisse, et nous ne pouvons pas posséder la bâtisse si nous n’avons pas de prêt. C’est le seul élément qui bloque le succès du projet.”

Après plusieurs mois de négociations, le premier accord entre l’arrondissement et la Fondation du Théâtre Empress a pris fin en juin 2016. En décembre 2016, la Fondation a repris conversation avec Maire Copeman qui dit toujours intéressé par le projet et veut trouver une nouvelle entente pour que le Théâtre Empress revoit le jour. Il y a une volonté de collaborer sur ce projet, il y encore de l’espoir.

L’équipe du maire a pris plusieurs mesures supplémentaires pour sécuriser l’immeuble suite aux feux qui ont eu lieu il y a quelques semaines, notamment l’une des premières salles de cinéma du Canadan un autre bâtiment patrimonial abandonné de Montréal, a été détruit lors d’un incendie.

Les citoyens peuvent aller sur le site web de la Fondation thatreempress.org pour des instructions pour télécharger une lettre ou un courriel à envoyer au bureau du maire Copeman.

“Nous devons. Notre projet est solide et complètement viable à long terme, mais on ne peut pas le réaliser sans la communauté. Après tout, c’est pour eux que ce projet est fait. Le maire a besoin de savoir que les résidents de NDG veulent que ce projet aboutisse et que l’Empress est important pour eux” dit la présidente du conseil d’administration de la Fondation, Kim Fuller.

Les résidents sont aussi encouragé à joindre les pages de la Fondation sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) pour aider à mettre de la pression aux élus municipaux en utilisant le mot-clic #NotrePatrimoineNDG.


À propos du projet: La Fondation du Théâtre Empress est un projet unique de renaissance urbaine visant la rénovation du Théâtre Empress, lieu emblématique du quartier NDG, en face du parc Girouard. La Fondation planifie faire de cet immeuble patrimonial une destination culturelle et artistique pour la communauté en favorisant des activités éducative, sociale et culturelle qui stimuleront l’activité du quartier.


— 30 —

Personnes ressources:

Élaine Étier  514-346-6608 [email protected]
Kim Fuller 514-993-2211 [email protected]